L'OVERDOSE DES COURBES

Parfum invitant qui donne le goût de mordre
Douceur printanière, qu'on voudrait s'y blottir!
Regard de fleur, qu'on aimerait s'y voir!
Geste incondécent qui vous martelle l'émotion

Tu me tourmentes la libido
Tu m'agresses le spasme
Tu pornographies

Corps céleste qui harcèle l'oeil
Chaleur interne pouvant sevir de sauna
Lèvre humide et chaude qu'on voudrait bien goûter
Geste indécent aimerais bien pauser

Tu me rends animal
Tu m'obsèdes l'attitude
Tu me fais regretter l'éveil

Mon imagination s'empare de ton corps
L'overdose des courbes me guette
Embraser ton corps révolte
Lassé de regarder sans goûter

Tu me tourmentes la libido
Tu me rends animal
Tu me pornographies

Frank Laliberté

FILIARCAT

(animal dangeureusement apprivoisable
la langueur ou la hargne du baiser
viol insidieux ou charmant
c'est selon)

la Fontaine de jouvence un cyclone hémoglobine et alcool

Pneus rejetant loin derrière l'asphalte molle ou incertaine
:Grincement des dents de l'ennui
qui s'effritent sur
lui-même

la vie qui sort de ses gonds
coeur bélier intempestif

violer la mort
notre seule revanche
l'unique recours



David Wormäker









RÉSURRECTION

j'ai retrouvé l'amour
dans le sourire d'un Big Mac à l'orange
mes plaies
la caresse brûlante de Lipton les a léchées

À la télé
ils ont retiré les lunettes qui depuis si longtemps
s'étaient tenues entre mes yeux et le vrai monde

et j'ai vu

la haine
de ces gens vêtus
en bâton de noir drapé
martelant nos crânes de leurs pas interrogateurs
directement sortis d'entre les stalagtimites buccales de Goldstein



David Wormäker





LE GITAN SOUS MA FENÊTRE

Le filet tendu au centre de l'existence
A quelque chose de trop symétrique

Les transplanteurs de déserts
S'évaporent le matin

Ils font l'amour dans la neige
Ils enfantent-dansent
Dans la canicule des démons naïfs

Au bout de moi-même
Pas très loin
En face de l'église
Je me suis assise comme l'adolescence

Ils sont partis au matin
Leurs dents arrachées
Leur saleté magnifique
Il pleuvait
J'étais la rivière
Tellement j'étais près d'y arriver


Page précédente Accueil Page suivante