CHAPITRE XXVII

Avant que la merde tombe...
Tombe
Les autorités sont mortes
Oui, tout est faux
La plainte se fait sentir
À mort le plastique
La mort le plastique
La mort est loin
Rêve
Anarchie

J'aurais des yeux
Pour voir l'intérieur.
La profondeur qui se cache dans chacun
J'aurais des yeux
Pour guider les âmes impures,
J'aurais des yeux
Pour lire dans la pensée,
J'aurais des yeux
Pour connaître la vérité...
J'ai eu des yeux et
Maintenant je suis aveugle
Car je ne voyais qu'illusions
Dans ce monde.


PARTIEL ET VICEUX

Je jure sur la tombe d'un robot
J'avance une thèse de pages blanches
Je soulève la contradiction
Et m'endords sous le soleil...
Coulé de plomb

L'élixir de sagesse a un goût fade
Je tente de franchir le port
Mais il semble vouloir expirer
Alors je retiens mon souffle
Pour ne pas l'influencer

Les bourreaux sont morts comme l'oubli
Et leurs victimes ont pris leur place
Ces nouveaux opprimés regardent leur montre
Ils attendent le jour de la graduation

Inutile comme une église à rénover
L'homme s'étourdit au cercle pivotant
Et moi, occupé à réfléchir
Je recolle des récifs
Pour pouvoir accoster.


Page précédente Accueil Page suivante