Laurence Olivier


SODOME

Un langage stérile,
remplis de phrases malhabiles

Des lettres malsaines
et des intonations

Il faut manger les mot,tous

Je pardonnerai ta maladresse incroyable
qui aurait fait se retourner Sodome
essouflée
Vers les mirage enflammé d'une ville
Vers un village épousseté par la flammes
repoussé par tes larmes

Et c'est ainsi que je te laisserai
Handicapé après l'amour
Toi et ton sort d'homme
lécher les cendre de mon ventre incendié

UNE NUIT
POUR ABATTRE

Ce qui va me battre
Inconditionnellement
C'est la beauté acide
De ton corps
De ta peau vinyle

Ce qui va m,abattre
Ce qui va m'abattre
Sentimentalement
C'est les larmes dans ses yeux
Quand je bifurquais
Vers les bruits artifices
Que fais ton sexe dans le mien

La chaleur de l'alcool
Imbibe mon sang
Et je sens la fièvre qui monte
Dans les pores de mes seins
Et enfin
Dans l'odeur des tiens

Toute cette soirée m'a semblée infecte
Et un peu affectée
Par ton corps galvanisé
Au détour du cul-de-sac


Page précédente Accueil Page suivante