Frank Laliberté

TROIS PETITS POINTS

Tu me soûles comme un coup de poing
Tu me gueules de bois rend
Sale femme!

Tu m'ivresses au mètre
Au volant du transporteur de ma vie
D'où sors-tu?

Tu me voles ma côte levée
Que je dois chercher dans l'ennui
Que me veux-tu?

Des millions de fleurs s'épanouissent dans ma vision
Pourtant une seule s'épingle près de mon coeur
le sais-tu?

Tu me rends malade à la pensée que tu pouces ailleurs
Tu me donnes le goût de t'oublier
Pour ne plus avoir à te sentir sans te goûter!

Sale femme!

Frank Laliberté

RÉVERBÈRE FOU

Recraindras-tu
De passer par le présent
Là ou l'angoisse se meurt
Dans l'infinité de ces réponses
là ou le jour se perd
Dans des regard d'obscurité
Je suis le réverbère fou
Crachant sa lumière dans le noir du néant
Néant qui ne saurait être plus infini
Que la source du fleuve de l'esprit
Regarde le cobra du langage
Et tu te perdras dans la vérité
Vérité, ha!
Est-ce un mot inventé
Pour se donner bonne conscience?


( CITATION )




1- 2 - 3 - 4 - 5 -

Page précédente Accueil Page suivante