Éliane Landriault Tu meurtres et tu rires
Dans le destin édenté
D'une folie déshabillée en pute
Qui ramasse ses intestins
Sur des bulldozers de rêve






Les mots se referment
Dans la chirurgie de l'hystérie
Cette fille qui ne s'écrit pas

Éliane Landriault Ensemble
La fausseté berce
comme un ventre
Où je m'église

Introspection du rouge

Langue suspendue
Aux lèvres douces-vulgaires
Élevées sur un parterre de visages

Ensemble comme
Un crime désorganisé
Achevant et débutant sa nudité
Avec la salive inutile des étoiles

Éliane LandriaultEmaildunkeyxiote@netscape.com