À L'OMBRE DES HOMMES MACHINES

en asservissant le peuple
as-tu cru que la note
des dommages collatéraux
ne serait pas pour toi
tu peux toujours essayer
de m'éventrer avec ton chèquier
tu t'apercevra
que mon sang est aussi noir
que l'aube de l'humanité
dans mon regard tu pourras voir
mon drapeau noir en berne
pour la liberté que t'assassines
aux quatre coins de la voie lactée
tu pourras mourrir d'angoisse
quand tu t'apercevras
que mes passions
sont plus éternelles que tes dollars
ça te fatigue en christ
que mes rêves sont gratuits
réveille-toi calice
mère terre un jour va se lasser
de tout tes caprices
...

FRANK LALIBERTÉ





Page précédente Accueil Page suivante

SANG CHAUD

WebmasterEmaildunkeyxiote@reseau.qc.ca