Elle erre dans la blancheur
d'une voie de cristal
se baladant
sur une myriade d'étoiles

Quand soufflée
d'un zéphir
la neige glisse
le long des cimes
les glaciers s'illuminent

L'éclat de beauté
irise les ciel
il trace une arche
au chemin de lumière

Dans la luisance fluide
des hauteurs limpides
l'âme d'un chantre guide

Aux liliales montagnes
à la lumière de nos père
les esprits émanent
l'ancien s'incarne
en la parole du chaman

DET FANNS INTE

Norgrannt dokumenterat
i min sjukdomsjournal
Ser jag ater dig
i ditt angladamm
Jag vantar pa en katt
Som kommer for att
soka ratt pa mig
Under de sakta
passerande kvallarna
Ater igen befinna mig
i de galnas register
Jag blasser in i evigheten
Damm, jag sager dig
Nu andas du mig
Ett ododligt flode av energi
Jag skall bli Opium
At Er medborgage!
Va Faan
Vad vantar ni pa
for att bryta Era kedjor?
Endast detta hander
medans han passerar forbi


(traduction suèdoise
de mon poème IL N'Y A)

PARFUM DE LIBERTÉ

Du soleil et du vent,
j'ai deux dollars en poche,
Rien à faire aujourd'hui
sauf me laisser aimer.
Du soleil et du vent,
la liberté est proche;
Dans le jargon des fleurs,
j'entends son nom clamé.

Des refrains plein mon sac,
je vais par la cité,
En défendant la rose
assaillie par la ronce;
Parmi ceux qui se font
chercheurs de vérité,
Je vais tout droit devant
jamais je ne renonce.

Bonjour joli jupon,
je vais à la fontaine,
Laissons là mon lutrin,
le temps que je t'enlace
Car l'été est si cour
et la jeunesse passe.

Du soleil et du vent,
je parts en prétentaine;
L'amour est si volage,
il est toujours en chasse
Du soleil et du vent,
je ne tiens plus en place.


Page précédente Accueil Page suivante