Alexis Starkiste


Alexis Starkiste

Le dragons de Komodo

Extirpons nous de la torpeur
Cessons de n'être que les veilleur
Gardant petit la pâle lueur
D'un feu qui tend à l'embrasement

Dressez vos poings, dressez vos nez
Contre l'opprobre des fumées
Que crachent leurs noires cheminées
Empestant les quatre vents

Rivalisons avec la mort
Faisson d'étranges et extremes sports
Défions leur maudit gros bon sens

Aimons les plantes, les animaux
Les poissons et les vermiçaux
Les lianes et les vieux nids d'oiseaux
La revanche des être rampants
Du vers de terre et du serpent
Sur des bipèedes par trop nigaud
Des vieux dragons de Komodo
Sur la vile gent des petite gens

Alexis Starkiste

Le ballet des éphémères

La gloire, la gloire
Rutile et brille
L'écu, le doublon et l'épée
La peur Dans l'oeil des filles
Aux maris mutilés
Aux amants amochés
Aux pères putréfiés
Au enfants écorchés

La gloire et nous chevauchons
Des vagues toujours plus hautes
& je suis à suis à la proue
N'en suis-je pas la figures
Plus de rhum, plus de rhum!
Encore plus de tortures.

La gloire,la gloire
& l'irrémédiable certitude
Que l'errance n'aura jamais de fin
La joie, la joie
Infectueuse
De détester le bien

Etre le moule du mal
Le creuset... de l'abominable
Le réceptable... de la DAMNATION
A l'abordage
A L'ABORDAGE!!!!!!!


Page précédente Accueil Page suivante